Les femmes ont toujours rêvé d’une méthode de contraception parfaite. On a cru que la pilule répondait à cet espoir. Mais devant les multiples dégâts pour la santé, les femmes se tournent maintenant vers des solutions plus naturelles.

De même, les stérilets, sans hormones, sont peu supportés par la plupart d’entre nous avec des règles trop abondantes et qui risquent de nous affaiblir.

Alors, certains couples se contentent du préservatif ou du retrait, ce qui dans le premier cas ôte une partie des sensations (les cellules des deux sexes communiquent et le préservatif arrête les messages chimiques et énergétiques) et dans le cas du retrait : enlève beaucoup de sérénité et lâcher prise.

Aujourd’hui a méthode la plus naturelle et une des plus fiable (d’après des études scientifiques est la méthode symptothermique. Elle nécessite un apprentissage qui passe par une connaissance de soi et de ses cycles pour apprendre à déterminer les périodes de fertilité. C’est une méthode beaucoup plus poussée que la célèbre méthode Ogino, trop hasardeuse. La symptothermie est basée sur une méthode d’identification précise de nos périodes ovulatoires avec différents paramètres que l’on mesure sur soi. Elle ne comporte aucune ingestion de substance chimique mais requiert un minimum d’effort et de constance pour noter au fil des cycles sa température, l’état de sa glaire cervicale et d’autres signes qui nous permettront ensuite d’avoir une bonne connaissance de nous même.

Si l’on choisi ce mode de contraception, il est indispensable de s’y former et de se faire accompagner au démarrage par une initié. Plusieurs sites et blogs se sont développé sur ce sujet, vous pouvez par exemple trouver une conseillère par exemple sur le blog : lien vers sympto.org (il en existe d’autres).

Et comme les hommes sont aussi responsables de la contraception. On a tout intérêt à proposer à nos partenaires d’aprendre des techniques de rétention de l’éjaculation (l’orgasme au lieu de se traduire par l’éjaculation se fait vers l’intérieur et procure de toutes nouvelles sensations). Cela permet d’éviter toute grossesse notamment en période de fertilité (mais cela peut rassurer les femmes tout au long du cycle). Il y a un effet bénéfique pour les deux partenaires à cette pratique qui permet de faire durer les rapports et d’augmenter le plaisir pour l’un et l’autre. Ce sont les taoistes qui ont développé un enseignement de ces techniques. Le livre « Le Tao de l’art d’aimer » de Jolan Chang est un livre de référence pour s’y initier.