Les seins sont les phares de notre féminité : tout en séduction, désirs, plaisirs et maternage : ils sont au centre de notre sensibilité féminine, de nos relations. Les seins sont sensibles au moindre changement de notre vie hormonale et sentimentale : ils nous alertent en cas de déséquilibre, d’hypersensibilité à notre environnement, d’un état émotif souffrant, d’un déséquilibre hormonal.

C’est pourquoi, il est particulièrement important d’être à leur écoute, de prendre soin d’eux.

La meilleure façon de le faire est de les masser régulièrement : cela permet de se connecter à eux, apprendre à les écouter attentivement et en douceur et d’accompagner leur évolution. Les masser c’est aussi nous procurer un temps privilégié de soin de notre corps, de mettre délicatement en mouvement les tissus de nos seins pour prévenir les pathologie et équilibrer les hormones notamment en deuxième partie de cycle.

Comment masser nos seins ? 

Avec une huile végétale (amande douce, avocat, sésame, macadamia,…) ou un macérat de plantes : celui de calendula est courant et appropriés=. On peut aussi utiliser la pâquerette (raffermissante) ou le millepertuis (réparateur). Il vaut mieux éviter les huiles essentielles ou alors les utiliser ponctuellement pour une indication ciblée. Ainsi, l’huile essentielle de Palmarosa peut venir compléter le soin.

Quotidiennement, après la douche, effectuer un massage doux et circulaire large à pleine main sans passer sur le mamelon, autour du sein vers l’extérieur et vers l’intérieur alternativement. Le temps de massage de 3 minutes, comme un rituel de bien être, en évitant les périodes des menstruations et de maladie en cas de cancer (dans ce cas faire un massage par effleurement), permettent une bonne activation de la microcirculation, de l’immunité et des hormones. Ce massage aide grandement à réduire les syndromes prémenstruels (tous y compris ceux qui concernent les seins).

Le sport, le mouvement, ne pas mettre de soutien gorge  qui compriment ou bloquent la circulation sanguine et lymphatique est également un bon moyen de donner du mouvement et de masser naturellement les seins.

Si l’on sent ses seins plus tendus, plus douloureux (fréquemment avant les règles), cela peut être du à un dérèglement hormonal : souvent un surplus d’œstrogènes, ou un manque de progestérones. Il y a lieu alors de mettre en place quelques règles d’hygiène pour permettre de les réguler dont le massage des seins. Des plantes peuvent également réguler les hormones, ainsi qu’une alimentation et une complémentation en oméga 3 appropriée.

Si l’on sent un changement de texture du sein ou alentour, un changement de l’aspect de la peau du sein, il y a lieu alors de consulter un médecin gynécologue.

 

Le deuxième conseil est de veiller à notre équilibre émotionnel et particulièrement autour de notre féminité.

L’hygiène psychologique pour prendre soin de nos seins

Il est important est d’être à l’écoute et d’exprimer ce qui nous tient à cœur et nous traverse en tant que femme à chaque étape de notre vie. Nous sommes multi-facettes : fille, mère, amante, amoureuse, femme sociale, sœur, amie,  chercheuse, exploratrice, etc. C’est lorsque une de ces facette est souffrante ou lorsqu’il y a conflit entre nos  aspirations dans différents domaines qu’émerge un facteur de déstabilisation psycho-physiologique à l’origine de la maladie.

Par exemple, la volonté d’avoir une « carrière réussie » peut venir en conflit avec celui de materner ses enfants petits. Ainsi, le choix « raisonnable » de les placer en crèche ou nourrice, peut rendre triste la mère en nous. Alors, il s’agit dans une écoute active de nos émotions, de permettre aux émotions de s’exprimer. Les dire, les écrire, les transformer en danse ou dessin, les partager avec nos sœurs, nos compagnons, et voir un thérapeute pour aider à les exprimer si cela est trop douloureux est primordial pour la santé de nos seins. Ce sont les conflits ou souffrances non exprimés qui sont souvent à l’origine de la maladie.

Enfin, éviter le café et adopter une alimentation saine et pourvue en bons nutriments, prendre de la vitamine D en complément, aller régulièrement au soleil et au grand air restent des conseils de bonne vitalité et d’immunité qui sont particulièrement bons pour nos seins.